2006 : 2e Edition de l’UROI

Gardons les pieds sur terre

La mondialisation, le développement durable, la concurrence entre territoires influencent le développement économique de notre territoire et sa compétitivité.

Pour ne plus subir mais anticiper et saisir les opportunités, certaines régions rurales ont misé sur l’intelligence économique et développent des identités innovantes dont l’efficacité en terme d’emplois n’est cependant pas toujours au rendez-vous.

Cette deuxième édition de l’Université Rurale de l’Océan Indien nous permettra, je l’espère, d’apporter notre contribution aux réflexions en cours. Nos intervenants, j’en suis sûr, sauront rebondir sur les sujets évoqués lors de ces trois journées d’échanges et dégager de nouveaux axes de réflexion. Parmi ces intervenants, il me semble utile d’insister sur ceux du monde agricole. Ces derniers jouent encore un rôle essentiel sur notre Ile et ils conservent toujours la responsabilité des changements fondamentaux à la Réunion et plus globalement dans les pays dits du « Sud ».

Ces mutations de la « planète rurale », à l’heure de conférences mondiales pour la réduction des désastres, vont avoir des impacts durables sur l’ensemble de la planète. Que ce soient les enjeux liés aux chocs démographiques, à la ressource en eau, à l’assainissement, à l’électrification rurale par énergies renouvelables… Le monde rural devra innover et être force de proposition :

  • il faudra sans nul doute continuer à lutter contre la pauvreté, seule garantie de parvenir à un vrai développement durable,
  • il faudra sélectionner sur « l’arbre des possibles » les ressources locales susceptibles de créer des richesses,
  • Il faudra garder les pieds sur terre…

Patrick LEBRETON
Maire et Conseiller Général
de la ville de Saint Joseph