Samedi 16 décembre 2006

 

Saint-Joseph, territoire de pédagogie


I. La Route des Tisaneurs, Carosse


1. Intervention du « tisaneur » Valmyr Turbot

Le point important soulevé chez le « tisaneur » visité, Valmyr Turbot, est le respect des normes européennes : est-ce une contrainte pour les « tisaneurs » ?

Selon le « tisaneur » :

- il faut s’adapter à ces normes notamment au niveau de l’hygiène, d’autant plus qu’à la Réunion, les alizés entraînent toutes sortes de poussières ;
- Les nouvelles normes imposées par Bruxelles sont certes sévères et contraignantes mais elles représentent un plus pour le Label Qualité. Elles permettent de faire la différence entre le « tisaneur » et le vendeur de tisanes qui se présente souvent comme le producteur de son produit. Or ce dernier ne produit pas les tisanes selon les règles.

Valmyr Turbot est le seul producteur à la Réunion à produire ses produits et à les commercialiser. Les autres le font mais de manière plus traditionnelle en vendant exclusivement sur les marchés forains.


2. Intervention du « tisaneur » François Saint-Omer

Il transmet son savoir sur les plantes comme sa maman le lui a transmis. Il a grandi avec les plantes et a été soigné par les plantes depuis tout petit. Son objectif est de donner son savoir et non de le vendre.
Quelques idées à retenir :
-  servir et utiliser les plantes à des fins thérapeutiques n’est pas un don du ciel comme peuvent l’annoncer certains vendeurs de plantes ;
-  un vrai « tisaneur » ne va pas sur un marché. On va vers lui pour avoir des plantes. Il n’a pas besoin de se faire connaître ;
-  Il reste dans la logique du transfert de la connaissance. Cette connaissance doit être indépendante. Elle doit naviguer entre les générations, entre les personnes.



II. La Route du Feu, Centre régional des Arts du Feu à Saint-Joseph


Cofondé en 1993 par Michel Delprête et Claude Berlie-Caillat, respectivement artiste peintre et sculpteur céramiste, le Centre est le temple dédié au volcan de l’île de la Réunion et plus précisément à son cœur : la roche basaltique. L’association Art Sud est au cœur de ce Centre des Arts du Feu.

Quatre ateliers permettent de constater l’importance de cette roche dans notre vie quotidienne :
- un atelier qui retrace l’histoire, toutes les recherches et le développement possible du basalte ;
- une salle d’exposition ;
- la rétrospective d’un artiste international ;
- une salle de réunion.

Il ne faut pas oublier le grand atelier dédié à la création et à l’enseignement, c’est-à-dire aux différentes écoles réunionnaises. Le centre, agréé par la Région, intervient dans les classes.

Le Centre des Arts du Feu a donc pour objectif d’associer création artistique, recherche, initiation, formation autour du travail avec les terres basaltiques.

Le centre fourmille d’idées sur l’utilisation du basalte notamment avec le projet EPAVE qui consiste à remettre sur pied des vrais métiers de la pierre et de la terre. En sachant qu’à la Réunion, il ne reste plus que deux tailleurs de pierre.


Voir le compte rendu du jeudi 14 décembre 2006
Voir le compte rendu du vendredi 15 décembre 2006

En bref

5ème édition de l’UROI

Rendez-vous à Saint-Joseph les 10, 11 et 12 décembre 2014 pour la 5ème édition de l’Université Rurale de l’Océan Indien à Saint-Joseph.

13 octobre 2014