Thématique 3 : Saint-Joseph, territoire de pédagogie

 

La plupart des visiteurs ne perçoivent du Sud Sauvage que sa frange littorale. Pourtant derrière celle-ci existent un pays, des identités culturelles tournées vers les sommets et les profondes vallées, une « épaisseur » identitaire. Un pays qui s’ouvre parfois difficilement à l’exploration des voyageurs.

A la jonction de deux rivières pérennes, Saint-Joseph présente des paysages très variés et hors du temps : « les paysages volcaniques de la genèse de la terre », mais aussi verdure, richesse de la faune et de la flore ... Loin de la banalisation paysagère et des standards touristiques : c’est une porte d’entrée sur le Volcan et la rencontre avec le petit peuple créole, les « Yab ».

Le tourisme de masse y est inconcevable, l’accessibilité, comme l’hébergement, restent parfois rudimentaires mais toujours pleins d’authenticité. Toutefois, les structures intégrées à la vie locale et à l’environnement naturel s’y développent et semblent pleines d’avenir.
L’idée de la mise en valeur des paysages et des savoirs ruraux au service du territoire au moyen de projets culturels est un des axes possibles du développement d’un tourisme de découverte du Sud Sauvage.

En proposant des itinéraires (culturels) de pédagogie, en alliant les disciplines, les territoires et les époques, en organisant des « caravanes » thématiques au travers du territoire, s’ouvrent de nouveaux champs encore peu explorés, des perspectives de revenus d’appoint pour les agriculteurs, l’émergence de nouvelles compétences.

Loin du schéma traditionnel du tourisme, celui du territoire exploité, la piste du territoire exploré permettra t-elle la mise en place d’un tourisme solidaire, concept aujourd’hui encore davantage théorique qu’effectif ?

En bref

5ème édition de l’UROI

Rendez-vous à Saint-Joseph les 10, 11 et 12 décembre 2014 pour la 5ème édition de l’Université Rurale de l’Océan Indien à Saint-Joseph.

13 octobre 2014