Thématique 1 : Les communautés durables

 

L’Ile de La Réunion d’aujourd’hui compte quelques 770 000 habitants et l’augmentation de sa population, attendue en 2020 autour du million d’habitants, va influer nécessairement sur la « durabilité ».

Les communautés durables deviendront-elles un facteur vital pour garantir et maintenir un écosystème en santé dans l’Ile et plus particulièrement dans le bassin du « Sud Sauvage » ?

Gérer les impacts de l’explosion démographique dans ce bassin de vie, répondre aux besoins économiques et sociaux, le tout en préservant l’environnement, représente un défi de taille.

Grand-Coude est un village rural des hauts de Saint-Joseph, situé aux portes du Volcan, et compte environ 500 habitants (150 familles). La principale activité économique en est l’élevage laitier mais l’emploi reste problématique avec plus de 80% de chômeurs. De nombreux habitants du villlage se sont réunis au sein de l’association les Théiers de Grand-Coude, afin de protéger et promouvoir leur quartier, mais aussi de dégager d’autres voies de développement, notamment au travers de l’expérimentation d’un système de gestion environnementale. La réflexion menée a pour objectif
d’atteindre l’autonomie énergétique de ce village rural en bout de réseau, en énergie propre et renouvelable.

De manière plus globale, si le suivi de l’expérience du village peut aider à mettre au point des stratégies de développement durable, la finalité partagée par l’ensemble des partenaires doit demeurer l’exigence d’une économie durable.

En bref

5ème édition de l’UROI

Rendez-vous à Saint-Joseph les 10, 11 et 12 décembre 2014 pour la 5ème édition de l’Université Rurale de l’Océan Indien à Saint-Joseph.

13 octobre 2014