Thématique 3 : le développement culturel, entre héritages et innovation

 

- 9 septembre 2010 - Voir le programme

La société de consommation et la mondialisation, relayées par les médias et la publicité, entraînent une uniformisation des modes de vie qui menace les identités locales et la diversité culturelle dans le monde. Or il semble assuré -cf C Levi Strauss- que le maintien des cultures dans leur diversité est bien l’élément indispensable d’un développement humain harmonieux au sein de notre société pourtant globalisée. Pour les rédacteurs de l‘Agenda 21 de la culture, la diversité culturelle contribue à « une existence intellectuelle, affective, morale et spirituelle plus satisfaisante pour tous ».

Aujourd’hui face à ce constat d’uniformisation des modes de vie et d’emprise généralisée d’une culture banalisée qui menacent toute singularité culturelle, les territoires ruraux apparaissent souvent comme particulièrement riches de leurs patrimoines matériels et immatériels.

En terme de patrimoine matériel, l’architecture créole, les architectures industrielles sont des héritages à recenser et à sauvegarder qui exigent des moyens humains et financiers et le recours audacieux à des innovations technologiques.
En terme de patrimoine immatériel, les savoirs hérités, les savoir-faire et les savoir-être ancestraux ont été, durant tout le XXeme siècle moins bouleversés que dans les régions industrielles et urbaines. Ils doivent être répertoriés et valorisés voire revalorisés. Ils nécessitent des programmes de formation et de transmission sur le terrain.

Quelles actions mettre en œuvre pour conserver ces valeurs et ces spécificités et éviter le danger d’un mode vie en rupture avec le territoire ?
Comment à la fois préserver la diversité des expressions culturelles locales et s’ouvrir au monde, sans tomber dans l’uniformisation ?
Comment impulser des comportements citoyens responsables et avertis, conscients de la richesse de leur héritage culturel ?

De plus en plus de collectivités et de gouvernements dans le monde défendent de nouveaux modèles de développement culturel où l’innovation et la modernité s’inspirent d’une culture héritée et intègrent les valeurs de la tradition. Et ces nouvelles conceptions respectueuses des contextes environnementaux, des organisations sociales et des fondements culturels existants sont de nature à relever le défi d’un développement humain plus harmonieux et durable.

En bref

5ème édition de l’UROI

Rendez-vous à Saint-Joseph les 10, 11 et 12 décembre 2014 pour la 5ème édition de l’Université Rurale de l’Océan Indien à Saint-Joseph.

13 octobre 2014