Le programme provisoire

« La ruralité comme source d’authenticité et atout pour le développement touristique »

Du 17 au 20 Juin 2019

PROGRAMME PROVISOIRE

Lundi 17 juin 2019

Lieu   : Centre de Culture et de Loisirs, Mon Plaisir

09h00  : Ouverture officielle de la 8e Édition de l’UROI

• Mot de bienvenue du Référent de l’UROI à Rodrigues

• Allocution de Mr Le Maire de St Joseph de La Réunion

• Allocution du Vice-Président du Département Mayotte

• Allocution du Chef Commissaire de Assemblée Régionale de Rodrigues

10h00  : Pause thé

10h30  : Séances plénières au Centre de culture et de Loisirs à Mon Plaisir

Ruralité, culture et identité : Des atouts pour le développement touristique

Conférences-débats (Interventions de 20 minutes, suivi de 15 minutes de Débat)

Les intervenants

M. Henri Agathe, Conseiller à l’Assemblée Régionale de Rodrigues : Une perspective territoriale et rurale du tourisme à Rodrigues à travers un historique de la société paysanne rodriguaise et la formation de la culture créole rodriguaise (la musique, la danse et la langue).

M. Wilfrid Bertil, ancien professeur à L’Université de La Réunion, ancien SG de la COI, ancien Député et ancien Maire : Les diverses ruralités à La Réunion et la façon dont elles contribuent à forger le produit touristique réunionnais.

12h00  : Déjeuner - Malabar

13H15  : Reprise des séances plénières au Centre de culture et de loisirs à Mon Plaisir

Les intervenants

M. Conscient Zafitody, Président de l’Université de Toamasina : L’évolution de la ruralité et de la petite agriculture et leurs impacts sur le tourisme.

M. Jean Claude De L’Estrac, Ancien SG de la COI, ancien Ministre et ancien Maire. L’évolution de la ruralité à l’île Maurice et la façon dont elle s’adapte à la modernité. Quels impacts sur le tourisme ? Une perspective régionale : quelles sont les évolutions possibles de la ruralité dans la région du sud-ouest de l’Océan Indien.

UROI 2019
UROI 2019

Mardi 18 Juin

Lieu   : Centre de culture et de loisirs – Mon Plaisir

Atelier 1   : Une approche territoriale du secteur touristique et les modèles de développement touristique dans la région

Le territoire, la ruralité comme support de formation des identités (cultures et patrimoines) constitutives des destinations touristiques. Les modes d’affirmation des destinations touristiques et la place respective des organisations intermédiaires, professionnelles et des autorités publiques. La compétitivité des destinations touristiques de la région et les grandes tendances mondiales. Une définition d’une politique régionale du tourisme dans le Sud-Ouest de l’Océan Indien. Quel bilan du projet « Iles Vanilles » ? Quelles actions de coopération ?

Modérateur : Michel Préfumo, Directeur de l’Ecole Vatel de Maurice. Les intervenants :

M. Sen Ramsamy, Consultant indépendant, ancien directeur de ARIHM : La destination touristique mauricienne : une destination portée par une forte identité territoriale ou par une industrie de grands hôtels ? Les tendances régionales et mondiales du développement touristique.

M. Clément Suzanne, Directeur Maison du Tourisme du Sud Sauvage : Le tourisme réunionnais : une destination territoriale ?

M. Aurel André, Président de l’Association du Tourisme Rodriguais, Directeur de la Réserve François Leguat : Peut-on parler d’un produit touristique rodriguais et de Rodrigues comme une destination touristique ?

Mme Rania SAID, Chargée de Projets Promotion – communication au CDTM : Le modèle touristique de Mayotte et sa relation avec le développement local.

Atelier 2  : Le lien agriculture et transformation socio-économique à travers l’évolution de la petite agriculture, une composante essentielle de la ruralité.

Ce qui est en question c’est de comprendre la contribution de la petite agriculture familiale à la culture, à la sécurité alimentaire et au développement économique. La place des produits de terroirs dans le développement touristique et économique. Les efforts publics pour le maintien de la petite agriculture familiale. La question de la survie des petits planteurs dans la région. Quelle(s) vision(s) pour le secteur et quelles politiques publiques pour y arriver ? Quelle stratégie mettre en place pour assurer une sécurité alimentaire dans la région tout en tenant compte de la demande de l’industrie touristique ?

Ce qui est attendu des intervenants c’est de mettre en évidence les contours du modèle agricole de leur pays, son évolution et ses rapports avec le territoire et le secteur touristique.

Les intervenants :

M. Mathieu Ravina, Directeur des services agricoles de Rodrigues.

M. Amine Valy, Chef de projet GAL (Groupe d’Actions Locales) Grand Sud, La Réunion

M. Moustoifa Abdou, Directeur adjoint DTRM, Mayotte

M. Eugène Régis Mangalaza, Directeur de l’Ecole Doctorale, Madagascar

Atelier 3  : La place de la musique traditionnelle dans les sociétés rurales

Montrer que la musique est à la fois un produit et un contributeur important aux cultures locales. L’opportunité est offerte à travers une telle plateforme régionale de croiser les récits des processus de formation historique des musiques et des sociétés rurales. Réflexion et échanges autour des enjeux de la préservation de l’identité culturelle musicale face au marché touristique. Quelles stratégies et actions de coopération ?

Modérateur : William Perrine ; Rapporteur : Alex Speville

Les intervenants

Mme Penda Choppy, Director Creole Language & Culture Research Institute University of Seychelles : La musique traditionnelle seychelloise, sa constitution et son évolution ; sa relation avec le développement touristique.

M. Jean Noël Armand, Musicien : Son travail est un exemple de la préservation de la musique traditionnelle de Rodrigues. Témoignage d’un jeune musicien sur son vécu de la musique traditionnelle.

M. Noël Allas, Ecrivain : L’origine et la formation de la musique traditionnelle à Rodrigues et sa place dans le développement touristique.

M. André Rakotoarimanana, Directeur du Département d’Anthropologie sociale de La faculté des Lettres de l’Université de Toamasina, Madagascar : Perspective générale de la place de la musique traditionnelle dans la diversité culturelle malgache et sa contribution au développement touristique.

M. Marcel Poinen, Artiste engagé : La place de la musique traditionnelle d’hier et d’aujourd’hui dans le paysage culturel mauricien et son apport dans le développement touristique.

Pause Déjeuner

Après midi

Kafé Kozé (forum ouvert de discussion)

L’aménagement du territoire un outil indispensable pour la préservation de la culture et le développement touristique. Les enjeux actuels de l’aménagement du territoire dans nos îles.

Aménager le territoire apparaît comme une nécessité pour protéger l’équilibre entre la qualité de vie et le développement dans un contexte de changement à grande vitesse lié au progrès des infrastructures et la croissance du secteur touristique. Quelles conditions institutionnelles et outils pour y arriver ?

De plus, le changement climatique pose de réels défis aux petites sociétés insulaires. L’approche de la gestion des zones côtières peut-elle être un outil pour repenser la ruralité et l’aménagement du territoire ?

Modérateur : Henri Agathe

Les intervenants

M . Jean Claude de l’Estract, Témoignage et regard d’un ancien maire sur l’aménagement de la ville de Beau Bassin Rose Hill et son expérience au sein du projet « Port Louis Development Initiative »

M . Gaëtan Siew, Architecte et Président du « Port Louis Development Initiative », Regard d’un architecte sur l’aménagement du territoire à l’île Maurice

Mme Pamela Sooprayen-Kwet-On, Chef de Département : La politique de la gestion des terres à Rodrigues

Mme Patricia Léopold, Urbaniste : La pratique de la gestion des terres à Rodrigues

M. Wilmode Edouard : Président du RCSS : le projet Nou Zoli Vilaz Les initiatives en matière de politique écologique et les bonnes pratiques à Rodrigues en matière du développement durable peuvent-elles contribuer à l’élaboration d’une politique d’aménagement du territoire à Rodrigues ? Un exemple d’aménagement des villages.

Mme Isabelle Maillot-Agathe : Retour d’expériences sur ce qui s’est fait en matière d’aménagement des Hauts (zones rurales) à La Réunion. De l’aménagement au développement des territoires.

Mercredi 19 juin : Visites de terrain

Groupe 1 - Réserve naturelle à Grande Montagne et Réserve François Leguat à Anse Quitor (+ Déjeuner)

Groupe 2 - Zéro budget farming Graviers, Centre Frère Remi à Camp du Roi ( + Déjeuner)

Groupe 3 - Monument des esclaves à l’Union, fabrication tambour à Mangues (+ déjeuner chez Paulina)

12.00 : Déjeuner

Après-midi : Temps libre

Echanges sur la vie de l’UROI. Ses perspectives, gouvernance, le Conseil permanent…

Travail de synthèse des ateliers par les rapporteurs et le secrétariat.

Jeudi 20 juin à 09h00

Atelier 1   : Relation tourisme et patrimoine

Deux axes seront privilégiés : d’une part la mobilisation du potentiel de l’éco-tourisme et du tourisme culturel et d’autre part les efforts de maintien des caractères qui assurent la force de nos destinations touristiques. L’importance de la valorisation des patrimoines dans le développement économique. L’examen des relations tourisme et patrimoines locaux. Les dynamiques de conservation des écosystèmes et les bénéfices des projets de conservation dans les îles de la Région. A Rodrigues il y a un potentiel pour permettre la convergence de l’écotourisme et tourisme culturel.

L’importance de l’identification des patrimoines en vue de les valoriser.

Modérateur : André RAKOTOARIMANANA (Directeur du Département d’anthropologie de l’Université de Toamasina)

Les intervenants :

M. Al Ramalingom, Chargé de mission , Mairie de Saint Joseph. La valorisation des patrimoines à La Réunion

M. Wilmode Edouard, Président du RCSS : L’identification des patrimoines dans les villages à Rodrigues.

Mme Penda Choppy, Director Creole Language & Culture Research Institute University of Seychelles : La place du patrimoine dans le produit touristique Seychellois

M.Eugene Mangalaza, Directeur de l’Ecole Doctorale de l’Université de Toamasina, Madagascar : Le patrimoine rural dans le développement touristique Malgache

Mme Jayshree Mungur-Medhi, Manager Technical Section, National Heritage Fund : La politique de protection des patrimoines à Maurice

Atelier 2  : La place de la pêche dans le développement touristique et la ruralité de nos territoires insulaires

Au-delà de considérer la place de la pêche dans le modelage de la ruralité, il importe aussi de considérer la question de la valorisation des milieux côtiers en tenant compte des interactions terre/mer, la mobilisation des potentiels dans une véritable perspective d’économie bleue qui prend en compte la demande touristique, le social et la culture.

M. Pynee Chellapermal, Directeur de CEDREFI : La créolité et la ruralité dans les villages côtiers à Maurice 

M. Clément Suzanne, Directeur de la Maison du Tourisme du Sud Sauvage :La problématique littorale dans le développement du tourisme durable à la Réunion

Mr El Anrif BOINALI, Directeur Technique de la Chambre d’Agriculture, de la Pêche et de l’Aquaculture de Mayotte (CAPAM) : La relation pêche, tourisme et la question de la gestion des zones côtières.

M. Richard Payendee, Commissaire de la pêche : La fermeture de la pêche à l’ourite à Rodrigues, un exemple de réforme de la pêche à fort retentissement économique et culturel

Mr Beehary, Chef de département scientifique des pêches : La Pêche Artisanale et le Tourisme,

Atelier 3   : La relation entre le politique et le technique (l’administration) dans l’exercice du pouvoir. Les enjeux autour de la démocratie participative dans la région.

Échanges entre politiques (Élus et anciens élus).

13 :30   : Résumé des travaux, perspective pour Rodrigues, résolutions et cérémonie de clôture.

Soirée musicale et cocktail à La Résidence.

Documents à télécharger